L’épineux cas du formaldéhyde, utilisé dans les produits pour durcir les ongles

 

Si vous vous penchez sur le cas du formaldéhyde, vous verrez dans le règlement cosmétique que celui-ci est interdit sauf tant que conservateur (0,1% dans les produits bucco-dentaires et 0,2% dans les autres produits) et pour les produits pour durcir les ongles (5% maximum).

 

Sauf que cette entrée est OBSOLETE!

 

En effet, le formaldéhyde est interdit dans les produits cosmétiques depuis qu’il est classé de manière harmonisée CMR 1B et 2 lors de la publication du règlement 605/2014 en juin 2014, l’entrée en vigueur à l’annexe VI du règlement 1272/2008 initialement prévue au 1er avril 2015 a eu lieu le 1er janvier 2016 (suite à une modification du règlement 605/2014 par le règlement 2015/491 le 23 mars 2015).

 

Pourtant les plus avertis mentionneront le fait que en décembre 2014, le SCCS a publié une opinion statuant sur la sécurité du formaldéhyde à 2.2% dans les produits pour durcir les ongles.

Sauf que les conditions à remplir pour autorisé un CMR 1A ou 1B dans les produits cosmétiques ne sont pas remplies, notamment l’apport de preuve que la substance ne peut être substituée pour un usage spécifique. 

La commission européenne l’a rappelé lors du vote du règlement « CMR Ominubus » et le formaldéhyde est donc définitivement banni de l’ensemble des produits cosmétiques.

Cependant, les libérateurs de formaldéhyde ne sont à jour pas concernés par ces restrictions. Mais ils font l’objet d’une évaluation des risques par l’ECHA…affaire à suivre!